Accueil Dieudonné PHASE II (Archive octobre 2004 à mars 2005)
PHASE I PHASE II (ICI) PHASE III(ACTIF) PHASE IV(ACTIF)
Accueil
Perso   Alternatif   Forums   INTOX->INFO   Mimonatif   Riposte   Soutien









Out of 2004 (D’une époque blanche et sèche)

vendredi 10 décembre 2004 ,par A.





dans la meme rubrique...

Le Nègre agonise
"Opinions de sérieux comiques"
366 jours, et une seule nuit
Libération emprisonné - Virage à Droite, et quel sionisme ?
L’affaire Ardisson : 30mn de lynchage de Dieudonné après montage - Exprimez-vous et Exigeons ! et SORAL


"L’homme naît libre, et partout il est dans les fers" : de décembre 2003 à décembre 2004, de ce côté-ci de l’Atlantique jusqu’aux Alpes et aux Pyrénées, y aura-t-il eu illustration plus parlante de la sentence introductive du Contrat social de Rousseau, que celle qui marqua du sceau de l’infamie un combattant de la liberté prénommé Dieudonné ?

La liberté ? Le métier d’humoriste n’aspire à rien de plus. Etre libre. Libre de voir et d’écouter. D’entendre et de regarder. Libre de penser, libre de parler. Libre de rire et libre de soupirer. Le vent d’opprobre qui frappe cet humoriste-là aura au moins appris à ceux qui en doutaient encore qu’en matière de liberté rien n’est acquis. Pire, il semble aujourd’hui que tout reste à (re)faire.

"Ca commence dans les années trente... L’Italie fasciste affiche ses litanies racistes. Qui n’est pas pour est contre. Soit on s’aligne, soit ils t’alignent."
(Sako, ’Le dos courbé’, 2001 )

A peine proféré, le moindre des propos de cet homme - dont peu semblent mesurer quel vide il laissera une fois qu’il ne sera plus - se trouve "jugé", "à connotation", "à caractère". A chaque fois relaxé par les tribunaux, il n’en demeure pas moins "maladroit", "polémique", "controversé".

De drôlerie, il n’est jamais question. Il y a quatre ans, pourtant, sous la même plume, le vénérable Bouddha devenait "Boubou", alias la "femelle hippopotame enceinte". De mémoire de juriste, le syndicat des femelles hippopotames enceintes n’a jamais porté plainte. Ou alors sa voix n’a pas été entendue, faute de relais médiatique.

Le relais médiatique ? Le véritable héros de l’année, c’est lui. Dieudonné n’en n’est qu’un symptôme, et tout ce qui ressemble de près ou - surtout - de loin à un "pas-comme-nous" en est un autre. De manière cyclique, depuis une quinzaine d’années, ce relais médiatique est régulièrement sujet à caution de ce côté-ci des Pyrénées, des Alpes et de l’Atlantique. A l’échelle des hommes, ses gesticulations inspirent la peur et nécessitent l’acuité ; à l’échelle du Temps, elles génèrent au pire le chagrin, au mieux la pitié.

Il y eut d’abord l’affaire des vrais-faux charniers de Timisoara, en décembre 1989. Puis le traitement "totally-under-control" de ce qui s’appela dans un premier temps la crise du Golfe avant de devenir la première guerre du même nom, à l’hiver 1991. Enfin, plus près de nous, l’affaire dite "du RER C" du mois de juillet de cette année. Ces trois exemples, parmi d’autres, de la suspicion générée par un traitement partial de l’actualité, ne devraient, dans une démocratie digne de ce nom, susciter qu’une réaction, et une seule : la honte.

Honte de relayer sans vérifier, de courir lorsque l’on vous fait marcher, de croire là où il y aurait tout lieu de s’interroger. Honte de se déparer peu à peu des oripeaux d’un semblant de dignité, de planter les germes de son propre déclin, de concourir à sa propre déglingue. Honte de se prévaloir de mille principes, et de s’y soustraire à l’heure inéluctable de rendre des comptes. Et si le constat semble dur aux exceptions du métier, reste qu’il est.

"Faut-il que la terre tremble pour que les choses changent ? Faudra-t-il toucher le fond pour retrouver l’impulsion ?"
(Dieudonné, ’L’humain’, 1997 )

La France médiatique de 2004 va mal. Se tirant sitôt après avoir pointé, elle crie beaucoup et écoute peu. Longtemps qualifiée d’exemplaire, elle semble parfois oublier qu’elle n’est rien de plus que ceux qu’elle monte et démonte à sa guise : elle est humaine, elle est faillible, elle n’est que de passage. Puisse-t-elle s’en souvenir, et offrir un peu plus que ce spectacle d’ogre repu. Puisse-t-elle retrouver juste un peu de ce verbe, ce verbe juste, cette hauteur d’âme si proche d’être déclarée à jamais perdue.







signé...

A.




fil: > Out of 2004 (D’une époque blanche et sèche)
15 décembre 2004 A.   [Début forum]

Rappel utile :

Juillet 2004 - Sharon

(Extrait de : http://www.lemonde.fr/web/article/0...) :

["En France, il se répand un des antisémitismes les plus sauvages qui soient", a déclaré M. Sharon, dont les propos tenus devant des représentants d’associations juives américaines, ont été diffusés par des télévisions françaises. "Aujourd’hui, à peu près 10% de la population est musulmane, ce qui permet l’essor d’une nouvelle forme d’antisémitisme fondée sur des sentiments anti-israéliens", a-t-il poursuivi, tout en admettant que le gouvernement français prennait "des mesures contre cet antisémitisme". "Voilà ce que je veux dire aux Juifs de France : immigrez en Israël aussi vite que possible", a-t-il ajouté."]

Décembre 2003 - Dieudonné sketch

(Extrait de http://www.lescasquesbleuscitoyens.... ) :

-  [Dieudonné : "Monsieur Fogiel vous avez invité sur votre plateau l’humoriste musulman Jamel Debbouze ... Bravo, de mieux en mieux ! Le service public ! A l’heure où le terrorisme, monsieur, international, menace nos femmes et nos enfants, vous trouvez judicieux d’offrir la parole à ce Mudjahidine du rire ... où est-ce que j’en suis, moi ?

< rires de Fogiel >

-  Dieudonné : Fous-toi de ma gueule, continue ...

-  Fogiel : Il vient de l’écrire, hein, il fallait l’écrire avant, camarade !

-  Dieudonné : ...(la voix redevient normale) un dangereux agitateur...

-  Jamel : Ah ! Je t’ai reconnu !

-  Dieudonné : Attends, laisse, laisse, laisse... certainement acoquiné au milieu intégriste, enfin j’en parle... avez-vous seulement pris, monsieur... Monsieur Fogiel ? !

-  Fogiel : Oui ?

-  Dieudonné : Avez-vous seulement pris la précaution de le fouiller avant qu’il rentre sur ce plateau ? Je vous pose la question ?

-  Fogiel : Oui oui... plusieurs fois, Ariane s’y est prêtée.

-  Dieudonné : Oh non, pas la peine de me répondre ? je vous vois d’ici l’embrasser, ah ah ah se renifler le cul, on connaît ! C’est le show-business, tout va bien... pauvre France ! Mais qui vous dit qu’il ne cache pas sous son blouson je ne sais quelle... bombe artisanale ? Imaginez qu’il se fasse sauter en direct ? Je vous pose la question ? Imaginez la ménagère de 50 ans et plus ? Qu’est-ce qu’elle va imaginer en voyant du sang et de la viande un peu partout ? Non monsieur Fogiel vous me désespérez... t’as vu ? ... Je précise que ce n’est pas la perte... ni votre perte, ni celle de votre équipe qui me préoccupe, mais l’intérêt supérieur de la France. D’ailleurs, que font les autorités ? Où est l’armée française, où est Sarkozy, lui qui est partout ? Aujourd’hui on ne le voit pas. La présence de Jamel Debbouze sur ce plateau est une provocation insupportable, un acte antisémite auquel il vous faudra répondre, monsieur Fogiel... auquel il vous faudra répondre. Je ne dis pas ça pour... je ne dis pas ça pourquoi d’ailleurs...je ne dis pas ça...

-  Fogiel : Tu veux un coup de main ?

-  Dieudonné : Taisez-vous ! Je me suis récemment... vous l’avez vu, je ne dis pas ça parce que je me suis récemment reconverti au fondamentalisme sionisme, enfin bon, pour des raisons qui me sont purement professionnelles, enfin spirituelles, je trouve... enfin, j’ai une petite... j’ai une petite chose à vous dire, et d’ailleurs j’encourage les jeunes gens qui nous regardent aujourd’hui dans les cités, pour vous dire convertissez-vous comme moi, essayez de vous ressaisir, rejoignez l’axe du bien, l’axe...

-  Ariane : Ca gratte un peu, non ?

-  Dieudonné : ...l’axe... l’axe américano-sioniste, ça me paraît important, hein... qui vous offrira beaucoup de débouchés, beaucoup de bonheur, et surtout le seul axe qui vous offrira la possibilité de vivre encore un peu, hein... Israël ! Alors..."]

RAPPEL SHARON :

["En France, il se répand un des antisémitismes les plus sauvages qui soient", a déclaré M. Sharon, dont les propos tenus devant des représentants d’associations juives américaines, ont été diffusés par des télévisions françaises. "Aujourd’hui, à peu près 10% de la population est musulmane, ce qui permet l’essor d’une nouvelle forme d’antisémitisme fondée sur des sentiments anti-israéliens", a-t-il poursuivi, tout en admettant que le gouvernement français prennait "des mesures contre cet antisémitisme". "Voilà ce que je veux dire aux Juifs de France : immigrez en Israël aussi vite que possible", a-t-il ajouté."]


soutiendieudo@altern.org ACCUEIL | PLAN | REDACTION