Accueil Dieudonné PHASE II (Archive octobre 2004 à mars 2005)
PHASE I PHASE II (ICI) PHASE III(ACTIF) PHASE IV(ACTIF)
Accueil
Soutien   Alternatif   Forums   INTOX->INFO   Mimonatif   Perso   Riposte









Je suis Blanc et je dois soutenir le film de Dieudonné ’Le Code Noir’ et la ’lumière’ sur la Traite des Noirs

mercredi 2 mars 2005 ,par Sans auteur





dans la meme rubrique...

El Diablo et les moutons de Panurge (De l’Antiscepticisme), par A.
Dieudonné en Multimedia vidéo audio - Nouveaux documents
Dieudonné triomphe au Zénith de Paris - La revanche de l’Olympia avec SCRIPT Debbouze, Prevost et Bourras
SCRIPT PRECIS ET VERIFIE Dieudonné - Ardisson TLMEP France 2 - 11 décembre 2004
10 décembre : Cour d’Appel Nîmes : Dieudonné est blanc pour ’les négriers’... RELAXE TOTALE POUR TOUT !


Pourquoi je soutiens Dieudonné ? Parce que j’ai acquis la certitude depuis 12 mois que j’ai voulu le découvrir, qu’il n’est pas du tout raciste, ni avec les Juifs, ni avec personne d’autre. Et que donc tout ce bordel fait à la télé, dans les radios et les journaux, c’est du pipeau.

Je lis bien les citations qui sont faites régulièrement, je lis les petites phrases trainées en Justice, je vois bien ce qu’elles peuvent avoir de choquant pour une personne non avertie. Non avertie... que c’est le sens que leur a donné le média que cette personne achète qui est choquant.

En effet, à chaque fois qu’il a été inquiété, la Justice française a resitué dans son contexte ce qui devait l’être. En réalité elle a condamné ceux qui avaient trainé Dieudonné dans les tribunaux, elle les a condamnés moralement pour détournement de sens ! Bonjour les associations soi-disant humanistes qui ont attaqué.

L’huile sur le feu, voilà ce que j’ai constaté dans ces journaux, et cette huile ce sont ces médias eux-même qui l’ont versé. J’ai remonté toutes les sources, je n’ai rien trouvé d’objectif à opposer à Dieudonné, j’ai juste constaté avec effarement la haute dose de subjectif ajoutée par des journalistes aux dépêches d’agence brutes de fonderie. Après tout, ce n’est qu’un noir sans réseau et pas riche... Du subjectif qui fait vendre, c’est là le principal moteur de ce lynchage à mon sens, du subjectif qui intoxique à propos des dérives du gouvernement israélien actuel, c’est un moteur également efficace quand on ajoute les journalistes et politiciens sionistes, et les journalistes et politiciens qui préfèrent ramer dans le sens du courant : Des carriéristes, des opportunistes qui se foutent d’Israël et des Juifs, mais savent qu’ils sont sous contrat de subordination à un patron qui lui aussi préfère mettre la voile sous le vent dominant : Celui de l’hypocrisie.

Car il en faut de l’hypocrisie pour oser depuis un an balancer tous ces mensonges, et ne faire preuve d’aucune pédagogie.

Oui, c’est la pédagogie journalistique qui a manqué à Dieudonné pour que tout le monde comprenne ce qu’il avait à Dire. L’ensemble des médias n’a jamais expliqué les tenants et les aboutissants des idées de Dieudonné sur toutes les questions qu’il abordait.

N’importe qui sur internet peut aujourd’hui remonter ces sources et se convaincre objectivement que l’affaire Dieudonné est une bulle de spéculations. Voila pourquoi Dieudonné est massivement soutenu par les internautes, bien plus que par les gamins des banlieues. Personne devant son écran de télé ne peut aujourd’hui comprendre quoi que ce soit de vrai sur les problèmes réels et essentiels qu’aborde Dieudonné.

Mesdames Messieurs les journalistes français dominants, vous êtes coupables de ne pas avoir fait votre boulot correctement sur Dieudonné depuis un an. La presse en Belgique et en Suisse est bien plus objective qu’ici !

Aujourd’hui vous faites venir des "Noirs de service" pour achever le travail, mais rien ne se passe comme prévu : Ca ne marche pas. Aucun de ces Bountis (Noirs dehors Blancs dedans) n’est suivi par les populations dont vous croyez distiller la pensée. La méthode Goebbels de répétition à l’infini du mensonge, qui transforme celui-ci en "vérité", ne marche même plus ici. Vous en avez fait trop, et vous vous êtes attaqués à un crime contre l’Humanité !

Tous les Blancs doivent soutenir Le Code Noir

Alors, vous avez beau prétendre que Dieudonné porte atteinte à la Shoah par ses déclarations, ou fait craindre une nouvelle Shoah. Qui peut croire ça aujourd’hui ? Le danger nazi n’est pas dans l’oubli du génocide des Juifs, il est dans l’oubli du génocide nazi ! Dans l’oubli de notre recherche d’Humanité commune et d’évitement d’une inhumanité ciblée.

Les Juifs du monde ont une nation dotée de l’arme nucléaire, d’une armée très jeune et puissante qui se finance par des galas de bienfaisance partout, et des meilleurs services secrets au monde. Que craindre ? La sécurité ne serait-elle pas la meilleure jamais atteinte par ce peuple ? Et c’est une bonne chose.

Les Noirs du monde sont en train de crever dans leur continent d’origine, et vous, journalistes dominants, que relatez-vous des magouilles productivistes sur les médicaments ? De ce que font les pays riches pour que s’arrête cet autre crime contre l’Humanité pour non assistance à continent en danger ? Le continent dont nous venons tous ! Nos ancêtres à tous !

Continent pillé par nos soins, par mes ancêtres, privé des capacités humaines qui lui auraient permis de se construire comme les autres.

Je ne me sens pas responsable de mes ancêtres négriers. Pour moi, ce sont les mêmes, ou plutôt c’est la même philosophie, qui aujourd’hui nous esclavagise mentalement dans les multinationales et chez nos employeurs : Le productivisme jusqu’à l’absurde - Perdre le sens d’une vie de qualité. Au profit de quelques uns, et de quelques mercenaires en col blancs et bleus, qui n’ont même pas vraiment le choix.

Je suis Blanc et j’ai soutenu la souscription pour la production du film "Le Code Noir" par Dieudonné. Je ne "trahis pas ma race", je ne suis pas devenu Noir dedans, je veux juste la vérité d’hier, et au-delà la vérité pour aujourd’hui.

Des Blancs qui pourraient être mes arrières grand-parents ont été des salops il y a à peine 150 ans ? Ils se sont comportés comme des "nazis d’avant" en poussant la recherche de productivité jusqu’à l’immonde : Chosifier tout un peuple, et le faire voir et se sentir comme inférieur pour des siècles. Et encore aujourd’hui !

Le colonialisme avait du bon ? Pour qui ? On n’avait pas le droit de violer leur culture en profitant de notre puissance.

Et ceux qui l’ont fait soi-disant pour mes vrais ancêtres, ceux qui n’avaient pas vraiment le choix eux non plus à l’époque, les vrais négriers d’avant-hier étaient aussi les nazis d’hier. C’était la même pensée de merde. L’idée que certains savent, et dominent, et les autres sont juste bons à être exploités et maintenus par un opium, jusqu’à ce que mort s’ensuive. Des saigneurs et des "mauvais".

*

Pour moi la Shoah comme la Traite des Noirs procèdent du même élitisme fou au départ. Ils doivent être pris en compte à équivalence. Or ce n’est pas le cas.

Aujourd’hui c’est l’ultra-libéralisme qui nous entraine vers une nouvelle folie, plus mentale celle-là sans doute, mais meurtrière aussi. Et à mon sens on ne voit pas bien ses racines parce qu’on ne tire pas toutes les leçons de l’Histoire. On joue au prince charmant et au fou du roi, et on crève, d’avoir les moyens d’un bonheur, et de vivre seulement métro-boulot-dodo : Ca n’a aucun sens ! Nos vies servent à quoi ? Nos pensées sont utilisées pour quel bien ?

Alors, en voulant, en tant que Blanc, aider à comprendre ce qu’il s’est passé dans ce commerce triangulaire macabre, ce n’est pas le pardon que je recherche. Je ne me sens pas coupable au passé. Je me sentirais coupable au présent si je ne soutenais pas ce projet crucial.

Nous sommes en France, co-responsable de ça. 80% de Blancs, 10% de Maghrébins, 10% de Noirs. Les Maghrébins n’ont rien à voir dans le commerce triangulaire et ils soutiennent. Dans les spectacles de Dieudonné ce sont les mêmes proportions, contrairement à ce que prétendent ceux qui n’y sont jamais venus. La Traite a fracturé Noirs et Blancs, ce genre de spectacle contribue à recoller les morceaux. Et un premier film sur la Traite aussi.

Certains égocentriques et prétentieux pensent que c’est aux Noirs de financer ce film. Aux victimes et pas aux bourreaux...

Depuis quand les bourreaux ne devraient pas assumer !

La honte des Blancs dont je fais partie, c’est justement si la souscription pour ce film n’est pas financé à 80% par des Blancs.

Voilà une bonne raison s’il vous en fallait une autre que simplement l’humanisme, pour souscrire au film "Le Code Noir".

Ce film sera le point de départ en France d’une nouvelle perception entre Blancs et Noirs, et au-delà entre différentes races, et au-delà entre dominants et dominés.

Car j’y vois ça aussi : Et si, à vous, Blanc ou Blanche, votre patron était Noir et ses ancêtres vos esclavagistes ?

Et si la pression que vous subissez chaque jour au travail (trépalium-torture), procédait du même état d’esprit, qui vous fait gâcher votre vie, perdre votre âme, au lieu de vous permettre de vous épanouïr ? Simplement de vivre bien, de profiter de la vie, de ne pas perdre votre vie à la gagner ?

Alors, mesdames zé mesdames omnipotents dans les médias, et leurs subalternes de bonne volonté malgré tout, si vous pensiez à vos enfants et à l’héritage de douleur que vous ne contribuez pas encore à soulager ?

Les nazis n’ont pas gagné, les négriers doivent maintenant perdre !

Voilà pourquoi VOUS devez aider à la naissance de ce film.







signé...

Sans auteur




fil: Juifs et noirs, même(s) persécuteur(s) ?
6 mars 2005 Vic   [Début forum]

En prenant connaissance du texte du Code Noir de (pas le scénario, l’édit royal de 1685), je suis "tombé par terre" à la lecture de l’article 1er :

Voulons que l’édit du feu Roi de Glorieuse Mémoire, notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles ; ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser de nosdites îles tous les juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens.


fil: > Je suis Blanc et je dois soutenir le film de Dieudonné ’Le Code Noir’ et la ’lumière’ sur la Traite des Noirs
5 mars 2005 mouna   [Début forum]

""Certains égocentriques et prétentieux pensent que c’est aux Noirs de financer ce film. Aux victimes et pas aux bourreaux...""

Kevin, à part les arguments généreux et les bonnes intentions que tu développes dans ton texte, cette attaque méprisante ci-dessus envers les noirs qui veulent financer ce film eux-mêmes, montre que tu n’as pas bien compris l’attitude d’une partie de cette communauté qui est en train de se réveiller.

Ceux que tu accusent d’égocentrisme et de "prétention" parlent au nom de générations d’êtres qui ont été non seulement bafoués dans leur identité d’être humains depuis des générations, mais qui ne supportent plus que le "Maître" prenne en charge, la défense de celui qui porte encore psychologiquement les chaînes imposées par le Maître. Ce dernier lui a dit depuis toujours ce qu’il doit penser, ce qu’il doit prier, ce qu’il doit faire... Il faut comprendre que, loin de rejeter l’aide et l’accompagnement des blancs sincères, il sent le moment venu d’être aux avant-postes de ce travail de mémoire de la traite négrière.

Tu as perçu cette manière de s’affirmer comme un rejet de toi, le blanc. Tu t’es trompé.

Le noir a subi le mépris, la violence, le viol... et puis ensuite le paternalisme, plus doux certes, mais plus insidieux aussi... Il veut aujourd’hui exister A PART ENTIERE...

Ca passe peut-être, pour certains, par une affirmation à tes yeux peut-être maladroite... mais si tu plonges (si tu y arrives) dans l’intimité du noir, tu dois pouvoir comprendre ces réactions....qui pour l’un risquent d’être un peu communautaristes, c’est vrai.... mais qui peuvent être simplement pour l’autre, l’expression d’un homme qui se lève enfin et veut prendre son destin en mains !


  • l’argent humaniste n’a pas de couleur
    5 mars 2005 , par
    Kévin   [Début forum]

    Oula, ça me paraissait tellement évident que je n’ai même pas imaginé qu’on pourrait interpréter que je pensais à des Noirs en écrivant la phrase "Certains égocentriques et prétentieux pensent que c’est aux Noirs de financer ce film. Aux victimes et pas aux bourreaux..." !

    D’autant que le titre de l’article est assez clair : J’appelle les Blancs en particulier (majoritaires en France, et aussi en moyenne plus riches), mais en fait tout le monde, à souscrire au film, et aussi à contribuer à la levée du silence sur la Traite des Noirs.

    En tant que Blanc je fais la morale aux Blancs qui mettent leur couleur, soi-disant d’origine, avant leur humanité.

    A aucun moment il ne m’est venu à l’idée de vouloir "réserver" le financement du film à des Blancs ! La situation actuelle étant que la plupart des Blancs s’en foutent, et que certains même y sont très hostiles !!

    sabrina K, qui semble également avoir perçu cette interprétation possible, traduit mon idée : Tout le monde est concerné par un crime contre l’Humanité et sa révélation sous la forme d’un premier film.

    Dieudonné n’a t-il pas été demander au CNC, composé de Blancs à ma connaissance, comme tout le monde le fait, le financement de ce film ? A ma connaissance il n’a pas "réservé" à des Noirs une contribution pour ce devoir de mémoire et d’explication.

    Faut-il alors considérer que les Blancs seraient interdits de contribuer ? Pourquoi cette limitation ? Je ne peux pas comprendre cette approche. Je veux moi aussi la justice historique, et que mes ancêtres criminels soient dénoncés comme tels ! Je ne veux pas qu’une telle chose se reproduise et je trouve logique de contribuer dans ce sens.

    Mon article s’adresse en priorité à des Blancs comme moi, je crois que le titre le montre. J’explique ma motivation en espérant la faire partager, en particulier par des Blancs. Certains Blancs trouveront que que je veux les culpabiliser, et s’ils le ressentent, tant mieux ! Ca voudra dire qu’ils sont titillés dans leur identification à une couleur, et j’espère les pousser un peu à ne pas considérer qu’ils se résument à une couleur. Ceux qui n’en sortent pas peuvent à mon avis conclure qu’ils n’arrivent pas à transcender leur appartenance ethnique, qu’ils sont... racistes. Et dans ce cas je me moque de l’effet que ce texte leur fait, il ne le deviendront pas plus, ni moins, après sa lecture...

    Pense-tu vraiment qu’il est normal que les victimes financent les réparations, et que les coupables peuvent s’en laver les mains ?

    Moi je ne vois aucun sentiment de propriété sur toutes ces questions, mise à part l’Histoire propre à chaque peuple, que je trouve bien de globaliser sous l’angle d’une Histoire des Humanités, sans priver aucun peuple de ce qui lui revient.

    Puis-je te demander si tu es Noir ou Blanc ?

    Je n’ai pas l’impression que les Noirs sont encore enchainés dans leurs têtes, ni qu’ils n’existent pas "A PART ENTIERE" (il sont discrimés ça c’est sûr), je pense par contre que ça arrange beaucoup de blancs de les croire encore enfermés (c’est une manière de les infantiliser, de les sous-estimer), et aussi beaucoup de Blancs refusent de regarder en face leur propre responsabilité où croient sauvegarder des intérêts raciaux ou de Nation. Rien d’anti-Blancs ni d’anti-Noirs dans tout ça, juste une ouverture entre descendants qui n’y sont pour rien directement.

    Je ne me perçois pas du tout rejeté, ni en tant que Blanc ni personnellement, et je trouve normal et légitime que des Noirs soient "aux avant-postes". Je m’étonne d’ailleurs parfois que le leader du collectif dom soit d’apparence blanc (métis en fait j’imagine, pardon Patrick Karam d’avoir l’air de parler uniquement couleur, je respecte beaucoup votre travail très efficace !), mais sûrement qu’ils ont transcendé leurs appartenances. En fait ce qui est primordial, je crois que c’est le résultat qu’il faut absolument atteindre : La compréhension mutuelle.

    A mon sens, c’est en train de se produire grâce à Dieudonné, et si je peux te rassurer, on ne demande pas la couleur à ceux qui souscrivent au Code Noir, et personne ne saura jamais la proportion du métissage... Cet argent qui fera du "propre" dans les esprits n’a pas de couleur. C’est de l’argent Humaniste.

    J’espère avoir été explicatif, car parler de mépris des Noirs en ce qui me concerne, je trouve ça vexant, et paradoxal vu ce que je fais depuis des mois.

    Kévin


fil: > Je suis Blanc et je dois soutenir le film de Dieudonné ’Le Code Noir’ et la ’lumière’ sur la Traite des Noirs
2 mars 2005 CISMIGIU   [Début forum]

Je me reconnais totalement dans tes propos Kevin.

Aujourd’hui reconnaissons la chose suivante : commémorer la shoah comme on le fait arrange les puissants intérêts qui décident pour nous. C’est à dire les milieux politiques et les milieux d’affaires. Comment commémore t’on la shoah ? Primo en en parlant presque comme d’une anomalie de l’histoire, spécifiquement liée au destin du peuple juif, alors que les projets d’extermination ne sont pas le propre du nazisme, mais on jonché le colonialisme (indiens d’amérique du nord, du sud, de la jungle amazonienne, des îles, aborigènes d’australie, tribus de nouvelle zélande etc.) et ne sont absolument pas une exception dans l’histoire de l’humanité. Secondo, avec la façon dont est commémoré la shoah, on entretient sans cesse la culpabilité que se doivent d’arborer les occidentaux, en même temps que l’idée du peuple martyr, constante victime innocente, ce statut étant incompatible avec celui de bourreau, et rendant donc intolérable toute critique des injustices en israel. Pourtant tous les coupables n’ont pas été jugés ! On a bien sur jugé, condamné et exécuté les nazis, mais en faisant cela, on a pris soin de protéger un certain nombre de puissants intérêts qui eux aussi étaient de près ou de loin impliqués dans ce drame. Pourquoi ? Après la seconde guerre mondiale, les sionistes qui travaillaient activement à créer israel ont récupéré tout le bénéfice politique de l’atroce drame de la shoah. Comment ? En condamnant certains coupables d’une part, et en oubliant certains autres coupables d’autre part. Dans le contexte de la défaite nazi, les choses étaient faciles : on charge les perdants, et on leur fait porter tout le poids de la faute. Puis on les exécute. Pour les autres, tout ceux qui sans être nazis ont contribué à la shoah en finançant, en faisant des affaires avec le diable (on peut citer, chez l’oncle sam champion de la défense d’israel : general motors, ford, ibm, des banques de wall street, et même prescott bush le grand père de w) tout ceux là ont acheté le silence des sionistes en leur donnant un blanc seing politique, ainsi qu’une aide matérielle et financière pour réaliser leur ambition (qu’ils n’ont pas payé directement, mais dont ils ont fait porter le poids au citoyen américain, puisque ce sont une partie de ses impôts qui ont alimenté les milliards d’aide américaine à israel)...

les victimes de ce cirque (je ne parle même pas des victimes palestiniennes, ceux là bien sûr ne comptent pas, on décide pour eux) ? ceux qui sont morts dans les camps, qui ont été victimes une deuxième fois, car on a traité leur martyr comme une marchandise. on a pas mené le procès à terme, en détaillant toutes les connexions, et en exigeant des milieux d’affaires qu’ils paient le prix moral et financier, en faisant la comptabilité de tous les pourris qui se sont enrichis grâce aux nazis. Ceux ci se sont contenté de payer le prix en argent en arrosant les activistes sionistes pour se racheter une virginité, soit directement, soit indirectement via les aides gouvernementales ou les réparations. d’ailleurs au tout départ de l’après guerre, on parlait très peu de la shoah, les révélations sont apparus peu à peu des années après, car dans l’immédiat après guerre cela aurait dérangé trop d’intérêts : sionistes comme riches blancs dominateurs avaient intérêt à oublier tout ça.

parceque la voilà la vérité : plutôt que d’opposer victimes noires ou victimes juives, il faut plutôt opposer les victimes systématiques et les bourreaux systématiques : les victimes pauvres et faibles, et les bourreaux riches et influants. parce que voilà la constante dans toutes les shoah, y compris la shoah noire comme je me permet de l’appeler : l’argent qui permet tout, même l’intolérable, et qui passe des mains du riche aux mains du riche de l’autre camp, au détriment des pauvres des deux camps.

alors à l’avenir lorsqu’on nous dira : "mais dans l’esclavage il y avait aussi des noirs qui étaient impliqués", vous rétorquerez : "mais toutes les tragédie connaissent leur lot de collabos"... tout simplement parcequ’à partir du moment où on dispose de l’argent pour corrompre, dans n’importe quel peuple, quel que soit sa couleur et sa religion, on trouvera des individus pour collaborer.

car malheureusement ainsi va le monde : 5% de collabos, 5% de résistants, et 90% de passifs. la royauté fonctionnait comme ça... rome fonctionnait comme ça... la démocratie fonctionne comme ça... la mondialisation fonctionne aussi comme ça... les 5% de pros ou d’anti ce sont ceux qui font tenir un régime ou le font tomber, suivant leurs moyens... les 90% de passifs quoiqu’il en soit, qu’ils soient plutôt pour ou plutôt contre l’idéologie dominante, laissent faire, payent leurs impôts, et par ce fait permettent aux 5% de pros de maintenir leur structure de pouvoir. ainsi donc bien entendu que dans le drame de la shoah noire, on va trouver les 5% de collabos : ce sont ceux qui ont vendu leurs frêres. ceux que le pouvoir blanc est venu corrompre en leur donnant argent pouvoir et prestige, tout comme les nazis ont permis aux politicards de vichy de réaliser leurs ambitions et de régner sur la france, en échange de la trahison de leur peuple. dans toutes les entreprises scélérates, on trouvera toujours les 5% qui vont collaborer. mais on ne peut pas nier non plus que la shoah noire n’aurait pas été possible sans les 90% de passifs qui ont rendu les choses possibles par leur inaction... mais ceux là avaient ils le choix ? avaient ils même conscience de l’ampleur du drame alors que tout était fait pour les tenir ignorants ? de la même manière que les juifs dans les trains qui les amenaient aux camps n’auraient pu concevoir le cauchemard qui les attendaient, et refusaient d’y croire quand on les mettaient en garde, les 90% de passifs qui ont permis la traite par leur passivité ne pouvaient imaginer l’ampleur du cauchemard. quel français sous l’occupation aurait pu imaginer qu’on exécutait des pauvres victimes juives de manière industrielle ? aujourd’hui c’est facile de parler alors qu’on a du recul et des chiffres. de la même façon qu’il est injuste comme le fait bhl de constamment jouer sur la culpabilité des français en les accusant d’être un peuple de collabos, il est injuste de dire que les noirs sont aussi coupables parcequ’une poignée active prenait part au trafic. 90% des français sous l’occupation étaient tout simplement, et tout naturellement malheureusement, passifs... comme sous tous les régimes. même chose pour l’esclavage : pas question de rendre collectivement coupables les 90% de français passifs qui n’ont pas bénéficiés directement de la traite. là ou dieudo est dangereux, c’est qu’il accuse les personnes qui se sont enrichies de ce trafic, et dont les descendants continuent à en jouir, en bénéficiant de la position sociale influente que l’argent de la traite leur a donné. s’il se contentait de diluer la responsabilité sur tous les français, en se contentant de demander une simple reconnaissance morale, on le laisserait parler, il génerait moins... mais là il se place en position de demander des comptes à certains...

enfin n’oublions pas les 5% de résistants, qui ont existé aussi chez les noirs de l’époque de la traite... malheureusement dans notre monde fait par des blancs, il n’y avait aucun intérêt à les reconnaitre historiquement, manière encore d’inférioriser les noirs... comme on a pas de traces, pour l’individu moyen c’est comme s’ils n’avaient jamais existé. en france ce sont les résistants qui, s’ils n’ont pas gagné la guerre, sont sortis gagnants du conflit, et ont écrit leur version de l’Histoire. maintenant si les nazis avaient gagné, de gaulle n’auraient été qu’un vulgaire terroriste et personne à l’heure qu’il est ne se souviendrait de son nom. malheureusement chez les résistants africains, il n’y a pas vraiment eu de victoire nette et éclatante... le drame s’est étalé sur des générations, et qui se rappellent de ceux qui ont donné leur vie contre l’esclavage ? je parle non seulement de ceux qui ont préféré se suicider à l’arrivée aux amériques à la descente du bateau (durant la traversée tout mouvement étaient impossible vu la façon dont ils étaient entravés), je parle non seulement de ceux qui ont préféré braver la peine capitale, et se sont enfuis dès qu’ils l’ont pu, et souvent ont été repris et exécutés, je parle aussi de ceux qui ont certainement monté des réseaux, lancé des attaques, tenté de libérer leurs frêres, en afrique, lors des traversées, ou même aux amériques... est ce qu’il en reste encore des traces dans l’histoire (ailleurs qu’en haïti), ailleurs que dans la mémoire effacée des descendants d’esclaves, pour les rares familles comme celles d’alex haley qui a écrit "racines", qui n’ont pas oublié et se sont transmis oralement les secrets de leurs origines ?

bref, finissons en avec ce truc fameux de nos chefs et de nos élites : opposer les pauvres entre eux, en envoyant les fils de pauvres des deux camps se massacrer entre eux lors des guerres, pour opposer ensuite les victimes des deux bords après la guerre... les seuls gagnants de ce genre de débat sont encore une fois les riches blancs et dominateurs, qui guident la masse bélante des 90% de gens passifs et qui suivent les chefs, qui ont forcément raison sinon ils ne seraient pas chefs...

dans ce contexte dieudo est révolutionnaire, même s’il ne s’en rend peut être pas compte : en parlant de l’esclavage comme il souhaite qu’on en parle il remet en cause énormément d’intérêts : ceux qui sont aux commandes de l’économie mondiale aujourd’hui et ceux qui écrivent l’histoire, sont les descendants de ceux qui ont hier ruiné l’afrique, exploité ses habitants, sans parler des massacres, guerres par procuration et exactions diverses, qui ont traumatisé ce continent, qui l’ont réduit à l’état de pauvreté dans lequel il est encore aujourd’hui, qui continue à l’exploiter à travers les réseaux et les accords de "coopération" néocolonialistes, et qui viennent lui donner des leçons, lui prêter de l’argent contre intérêts (argent qu’il lui a volé, rappelons le) soit disant pour contribuer à son développement...

dieudo est dangereux et il convient donc de le museler : on oppose le noir aux juifs, la victime à la victime, pendant ce temps là les puissants peuvent continuer leurs affaires... sans avoir à payer le prix de l’infâmie qu’ils doivent à l’humanité !

dans ces conditions, la reconnaissance et l’ouverture du débat nécessaire sur les réparations devrait amener de fait au minimum aux mesures suivantes : effacement de la dette et de ses intérêts dans un premier temps, puis aide financière e matérielle GRATUITE, pour reconstruire ce continent devasté. que font les pays d’europe après une guerre ? ils demandent des réparations à ceux qu’ils accusent d’être responsables des dégâts. que font les américains qui ont détruits l’irak ? ils imposent un impôt à la population irakienne, qui va payer elle même pour les dégats causés par les ricains, sans parler du plan marshall que les ricains font aux irakiens : je viens chez toi, je casse tout, ensuite je te prête de l’argent pour que tu m’achètes ma came, et bien entendu tu dois me rembourser après... qu’on fait les israéliens après la shoah ? ils ont exigé des réparations de l’allemagne. les noirs seraient les seuls qui ne devraient pas demander de réparations ? seraient ils encore assez soumis pour accepter cette injustice ? à moins qu’ils n’aient tout simplement pas les moyens de coercition militaire ou économique pour exiger le paiement des réparations...

bref pousser trop loin le débat comme le fait dieudo, aménerait à remettre en cause la suprématie de ce monde de blancs basé sur le vol.

nul doute qu’on va voir apparaitre opportunément sur la scène politique mondiale, notre lot de bountys, qui vont venir faussement réclamer le devoir de mémoire, éventuellement qui vont glaner des queues de cerises comme réparations, et comme ça on entendra plus jamais parler de l’esclavage, une bonne chose de faites... le but étant simplement de "calmer" les 90% de passifs qui auraient été "énervés" par les 5% de résistants.

dans ce contexte là, un petit gars incontrôlable comme dieudo, qui se bat pour toutes les victimes, se doit d’être muselé, voir éliminé...

je serai lui, je commencerai à faire attention quand je marche dans la rue.

une chose qui me fait de la peine aussi : ce sont les juifs qui sincèrement pensent que dieudo est antisémite. ceux là sont manipulés dans leur douleur et leur mémoire par les dominants de leur groupe, c’est à dire l’extrème droite qui est au pouvoir en israel. ils font partie des 90% qui pensent comme on leur dit de penser. que se passerait ils si ces gens prenaient conscience des compromissions qui ont permis la création d’israel ? et que se passerait il s’ils se rendaient compte que la "sympathie" des américains n’est en fait pour eux qu’un moyen de racheter leurs fautes sans reconnaitre leur culpabilité (sans parler de l’intérêt stratégique d’avoir un pays à sa botte dans une région riche en pétrole) ? il est probable qu’ils n’y croieraient pas une seule seconde pour la plupart. mais il est aussi possible que cela ouvre une brêche dans les esprits les plus ouverts, et que ça remette en cause la légitimité du pouvoir israélien. et non seulement ça, mais il est aussi probable qu’ils demandent des comptes et une réparation officielle à ibm, general motors, ford... qui ruineraient ces sociétés, et créerait un choc économique mondial.

si demain tous les descendants des victimes de l’histoire, qu’ils soient juifs descendants des victimes de la shoah, noirs descendants des victimes de l’esclavage, basanés descendants des victimes de la colonisation, si demain toutes ces personnes s’unissaient, que soit entendu leur demande de réparation, et qu’on leur accorde les réparations, financières et morales, alors on pourra considérer que l’humanité a fait un réel progrès dans son évolution. cela prendra peut être des siècles si cela arrive un jour, mais ça vaut la peine d’y contribuer.

une dernière chose : on accuse dieudo de faire de la comptabilité macabre lorsqu’il évoque des chiffres. je lui demande de pousser la logique comptable jusqu’au bout : il faut faire un vrai travail d’historien, et analyser tout le business de l’esclavage et ce qu’il a permis. on a déjà certaines données, par exemple on sait que le roi des belges léopold 2 a monté un véritable business plan pour coloniser et exploiter le congo, en investissant son or, en empruntant à l’état belge, et en impliquant des banquiers dans la création des entreprises destinées à exploiter les richesses du congo (je conseille à ce sujet l’excellent livre de marc ferro : le livre noir du colonialisme). on a les comptes et on sait quels sont les bénéfices qu’il a tiré du congo. bref, on pourrait tracer toutes les transactions, les investissements, les revenus, les revenus réinvestis etc. pour dresser un tableau précis de l’économie de l’esclavage et du colonialisme, qui en a profité, qui a été volé... et ensuite demander des réparations à tout ceux qui ont profité de cet argent sale. c’est un travail énorme, mais des historiens pourraient s’y atteller. si l’état n’est pas hypocrite, il laissera accéder aux documents. on devrait même exiger une loi qui permette d’accéder aux documents comptables privés qui existent encore pour éviter qu’ils soient détruits. dans les cas où on a pas de documents, on peut par calcul et déduction faire des estimations des sommes concernées. bien entendu il faudra aussi dresser un arbre nominatif de toutes les personnes qui se sont enrichies car c’était leur intérêt. bref, il faut faire les comptes, tout déballer, vider ses poches sur la table, et ensuite faire une estimation de ce qu’on doit à l’afrique. et payer.

le seul moyen pour qu’on y arrive pacifiquement, et ça risque de prendre des générations, c’est que les 5% de résistants informent les 90% de passifs, que ce combat soit légitimé et qu’on aille jusqu’au bout. si on ne le fait pas, si on ne fait pas les comptes de l’histoire, qu’on ne réforme pas le système économique et politique mondial basé sur ces hypocrisies, alors on peut craindre une revanche dans un certain avenir. après tout les atrocités commises par les blancs n’ont été possibles que par leur supériorité technologique dans le domaine militaire. si on continue à agir comme ça, demain ce seront les chinois ou les indiens qui auront cette suprématie, et après demain peut être les africains, et à ce moment là ce seront nous les blancs qui seront colonisés et réduits en esclavage. pourquoi pas ?

bref, voilà une idée concrète pour des ogres utopistes concrets : donnez nous les chiffres !


fil: > Je suis Blanc et je dois soutenir le film de Dieudonné ’Le Code Noir’ et la ’lumière’ sur la Traite des Noirs
2 mars 2005 Vic   [Début forum]

Y a-t-il moyen d’en savoir plus sur ce qui s’est passé avec le CNC par rapport au Code Noir (CNC que je trouve bizarrement silencieux depuis le début).

Qu’est-ce que Dieudonné leur a présenté ? A-t-on les courriers de réponse du CNC ? Qu’est-ce qui s’est passé exactement ? A-t-on les noms des membres de la commission du CNC qui s’est prononcée contre le subventionnement du film ? Comment ont-ils justifié leur décision ?


fil: > Je ne suis pas Blanche et je dois soutenir le film de Dieudonné ’Le Code Noir’ et la ’lumière’ sur la Traite des Noirs
2 mars 2005 sabrina K   [Début forum]
Je ne suis qu’en parti d’accord avec tes propos. Je pense que tous ceux qui sont pour la justice dans ce monde et dans l’autre, doivent soutenir le Code Noir car c’est une lutte juste et qui mérite que tous le monde s’arrête dessus et y apportent sa participation. Aujourd’hui si j’ai un message à faire passer c’est que l’Homme avec un grand H doit s’impliquer, car c’est un combat humaniste.

soutiendieudo@altern.org ACCUEIL | PLAN | REDACTION